La Moire d’Ohrid

Promesses

Fragile

Classé dans : Non classé — 14 décembre, 2008 @ 21:29

Dans le creux de son pull,
j’y mettais mon nez
quand il faisait froid et gris.

Je vous parle de cette fille
transparente comme l’aile d’une libellule,
immense bulle fragile et radieuse.

Gabriel Beronne

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Douceur de Rêve |
alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse