La Moire d’Ohrid

Promesses

Archive pour mars, 2009

Bruissement

Posté : 18 mars, 2009 @ 4:38 dans B | Pas de commentaires »

La porte se referme,
ses pas dans l’escalier,
lz bruissement des feuilles,
les ombres s’allongent,
le silence, son absence,
en dernier lieu
l’echo d’un baiser délicat.

Baiser

Posté : 18 mars, 2009 @ 10:15 dans B | Pas de commentaires »

Ses lèvres fraîches
sur le coin de mes lèvres sèches,
baiser délicat,
celui qui rassure
pour celui qui attend.

J’ouvre les yeux,
annonce un sourire,
se sentir aimer
sans rien demander.

Est ce un murmure,
une fumée, un souffle,
La surface d’une eau
recouverte de brume ?

Gabriel Beronne

Cocon de plumes

Posté : 18 mars, 2009 @ 10:02 dans C | Pas de commentaires »

Me voila !
Six heure du matin,
les oiseaux chantent;
je suis passé chez elle lui laisser mon duvet
afin qu’elle puisse dormir à la belle étoile,
emmitouflé sagement bien au chaud
dans ce cocon de plumes.

Gabriel Beronne

D’éclairs et de si …

Posté : 17 mars, 2009 @ 7:53 dans D | Pas de commentaires »

Lumière blanche du petit matin,
pieds chauds sur parquet froid,
paupières gonflées de sommeil.

Elle prend son café,
première cigarette,
jusqu’au plafond la fumée ruisselle.

Ma main sur sa nuque,
mes doigts dans sa chevelure
parsemée d’éclairs et de si …

 - Sais-tu à quoi je songe ?

- Ma journée est déjà bien chargée, mon ange.

- J’aurais pu l’alléger, dommage …

Gabriel Beronne

Immortel

Posté : 17 mars, 2009 @ 6:47 dans I | Pas de commentaires »

Je bois une bière
posé à la terasse d’un café,
le regard plongé
dans ce bel après-midi
d’il y a quelques heures
dans lequel, essoufflé, fiévreux, assoiffé,
je me suis effondré de plaisir.

Savez-vous ce que j’ai pensé à ce moment précis ?

Je suis immortel !

Gabriel Beronne

 

Pieds et poingts liés

Posté : 17 mars, 2009 @ 5:23 dans P | Pas de commentaires »

Tout ce que j’ai appris
n’a fait que renforcer la fragilité
de mes certitudes.

Combien de fois me suis-je effondré,
pieds et poingts liés,
livré à la folie des Hommes ?

Serais-je capable de revivre ça,
de me relever,
rien que pour toi ?

Oui, sans l’ombre d’un doute.

Gabriel Beronne

 

 

Douceur de Rêve |
alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse